Sa domination a laissé d'importantes traces archéologiques et de nombreux témoignages littéraires. Malgré la perte de la Syrie et de l'Égypte, au profit de l'empire arabo-islamique naissant, l'empire d'Orient poursuit son développement, jusqu'à ce qu'il soit finalement détruit par l'Empire ottoman. Après la mort de Philippe V de Macédoine en 179 av. La défaite d'Andrinople face aux Wisigoths ariens permet aux catholiques orthodoxes de passer à l'offensive. D'importantes régions minières existaient en Espagne et dans les régions danubiennes. L’empereur d’Orient promulgue des lois qui interdisent les doctrines s’opposant à la foi de Nicée[180]. Caligula, son petit-neveu et petit-fils par adoption, troisième fils de Germanicus, prend par la suite le pouvoir. La guerre finit indécisivement en 205 av. La carte montre l’étendue de l’Empire romain d’Orient sous Justinien. Sous le principat d'Auguste, Rome est divisée en quatorze « régions ». Les 80 millions d’habitants de l'Empire appartiennent par naissance ou par fortune à des groupes sociaux différents. Pour leur résister, l'Empire a eu besoin de créer une nouvelle structure bureaucratique et militaire. La portion de Gaule romaine, séparée de l'ensemble, est devenu le domaine gallo-romain dirigé par une autorité sur laquelle Rome n'influe plus. Les finances sont avant tout destinées à soutenir l'armée. Il finit même par menacer le pouvoir impérial. J.-C., les tensions se multiplient entre les riches et les pauvres, d'autant plus que le luxe le plus tapageur a fait son apparition à Rome. Après la séparation entre l'Orient et l'Occident en 395, de nouvelles invasions mettent fin à l'Empire d'Occident en 476. J.-C. La Dalmatie fut peu à peu subjuguée, définitivement par Auguste. Sous le Haut-Empire, la tendance à la concentration foncière se confirme. La question de savoir quand l’Empire romain a officiellement pris fin et s’est transformé en Empire byzantin fait l’objet d’un débat. À partir du IIIe siècle, le monde romain subit les grandes invasions des Barbares venus de l'Europe du Nord et de l'Asie. C’est un empereur guerrier. Ses successeurs, Jovien, Valentinien Ier en Occident et Valens en Orient reviennent à une absolue neutralité religieuse. C'est donc son gendre Zénon qui revêt la pourpre impériale pendant quinze ans de 476 à 491. Ils ont aussi l’imperium proconsulaire ce qui leur donne le pouvoir de gouverner toutes les provinces. Elle deviendra plus tard la capitale de l’empire pendant plus de mille ans ; c’est pour cette raison que le futur empire d’Orient sera connu sous le nom d’empire byzantin. La signification fondamentale de cette loi dans les faits est qu’elle retire aux patriciens toute possibilité de s’opposer aux plébéiens, ce qui entraîne que les sénateurs plébéiens ont dorénavant les mêmes droits que les sénateurs patriciens. En tant que premier empereur romain à revendiquer sa conversion au christianisme, Constantin a joué un rôle influent dans le développement du christianisme en tant que religion de l’empire. Après être resté longtemps un obstacle et une frontière, la Méditerranée redevient au XIIème siècle un espace d’échanges et de rencontres entre les Hommes. Ils conservent leurs propres lois et ne sont pas soumis aux impôts romains. Il est assassiné en 96 par une conspiration de palais[130]. En son intelligence se reflète l’intelligence suprême[157]. J.-C., Rome s'impose plus au sud de l'Italie et en Campanie, et stabilise les territoires nouvellement conquis[75]. J.-C., la guerre des ordres a pris fin par les lois hortensiennes, résolvant ainsi un des grands problèmes des débuts de la République. À cette occasion les Latins obtiennent des droits partiels et différents niveaux de citoyenneté et leurs villes sont transformées, soit en municipes, soit en colonies romaines[74]. J.-C., Rome asservit leurs villes et annexe leur territoire[79]. Octavien obtient le titre d’Imperator et plusieurs territoires (Corse, Sardaigne…) en 38 av. Certains tiennent boutique et versent une somme à leur maître pour pouvoir travailler. Les premières années du règne de Néron sont connues comme des exemples de bonne administration, puis de nombreux scandales éclatent, ainsi le grand incendie de Rome. À partir du IVe siècle, la source de la littérature est essentiellement chrétienne. Un empereur : chef d’un empire, possédant un pouvoir politique, judiciaire, militaire et religieux. En effet, un empereur vainqueur peut espérer la fidélité de ses sujets et de ses troupes. Le goût pour les produits de luxe des Romains alimente le grand commerce international. Il abandonne la Dacie conquise par Trajan qui est devenue trop difficile à défendre et fixe la frontière de l'Empire sur le Danube. Elles forment la nobilitas, la noblesse qui accapare les magistratures et remplit le Sénat. Les ariens adoptent des positions très favorables au pouvoir impérial, lui reconnaissant le droit de trancher les questions religieuses d’autorité. Tous les empereurs prennent l'habitude de se faire élire consul pour montrer la continuité entre les institutions républicaines et le principat. Les trois lois, unies en une seule pour le vote, sont approuvées[63]. Mais très vite la situation se dégrade sur le Danube. En 390 av. Constantin divise l'Empire en grandes circonscriptions dont les limites sont fluctuantes, les préfectures régionales avec à leur tête un préfet du prétoire. Leur vie quotidienne et leur système de gouvernement restent les mêmes, mais leurs villes perdent leur indépendance vis-à-vis de Rome. Ainsi, Rome a su créer autour d'elles, parmi une mosaïque de statuts, un certain équilibre et surtout une prospérité que l'Italie n'a pas connue avant, effaçant en partie les inégalités au sein de l'organisation romaine[86]. L’élevage de chevaux, indispensable pour les jeux et pour l’armée est concentré en Hispanie, en Afrique, en Syrie, en Thrace et en Asie. En 356, Constance II interdit tous les sacrifices, de nuit comme de jour, fait fermer des temples isolés et menace de la peine de mort tous ceux qui pratiquent la magie et la divination[186]. La Ligue étolienne est peu satisfaite des territoires que Rome leur a cédé et « invitent » Antiochos III de l’Empire séleucide à les aider pour libérer la Grèce de l’« oppression romaine ». Rome et Constantinople. L'Empire romain d'Orient connaît une évolution différente : Il résiste et apparaît comme l'héritier de l'ancien Empire romain. Les fonctions de général en chef et de chef de guerre victorieux que tient traditionnellement l'empereur sont renforcées dans ces périodes de guerres incessantes. Sous Constantin, l’empire a retrouvé une grande partie de sa force militaire et a connu une période de stabilité et de prospérité. De nombreux plébéiens sont très endettés, et subissent donc la loi du patriciat. Afin de lutter contre les incendies, assez fréquents dans la capitale, un corps de vigiles est instauré, et de nouveaux aqueducs sont construits. Les comices tributes élisent les questeurs, les édiles curules et les tribuns militaires. De futures réorganisations seront plus efficaces en se basant sur les tribus[24]. Les Sallentins et les Picéniens sont à leur tour soumis. Ils prennent le surnom de Jovien, son collègue Maximien ainsi que son co-césar celui d’Herculien. Enfin, les alliés sont en bas de la structure administrative romaine. L'empereur Hadrien s'attache à mener une politique plus défensive. Retour sur les raisons qui ont précipité la chute de l’empire romain d’orient. Ce dernier est vaincu une première fois en 316 puis définitivement éliminé en 324. Elle comprend un nombre plus ou moins grand de clients qui doivent obéissance à leur « patron » et reçoivent en échange aide et assistance en cas de besoin. Gouverner la cité est donc une affaire publique et collective. Durant toute la Deuxième Guerre punique, hormis quelques défections dans le Sud, les territoires latins et alliés de Rome sont restés fidèles à la République, et ont très largement contribué à l'effort de guerre, tant humainement que matériellement. Jusqu'au milieu du IIe siècle, l'armée reste une armée de conquête. Il n'hésite pas à persécuter les chrétiens nicéens plus que les païens. Constantin ne cherche pas à affirmer une filiation divine. L'économie de l'Occident demeure fragile alors que celle d'Orient est florissante. Les Romains l'appellent tout simplement l'urbs, la ville. Les esclaves, surtout urbains, peuvent être facilement affranchis par leur maître. Ses successeurs sont tous chrétiens. Cependant l'Empire est déstabilisé par des conflits religieux violents, entre nicéens et ariens et à partir de 430 entre nestoriens et monophysites. Cette légende prend sa forme définitive à la fin du IVe siècle av. La plupart des spécialistes admettent que cela ne s’est pas produit à un moment donné, mais que ce fut un processus lent ; ainsi, l’histoire romaine tardive chevauche l’histoire byzantine précoce. Le fondateur de l’Empire byzantin et son premier empereur, Constantin le Grand, a déplacé la capitale de l’Empire romain vers la ville de Byzance en 330 de notre ère, et l’a rebaptisée Constantinople. Il fait l'éphémère conquête de la Parthie. Celle-ci constitue pour les Romains, le cadre de vie idéal. J.-C. en constitue le meilleur exemple : pour bénéficier de la protection romaine, la cité campanienne de Capoue se livre complètement à Rome qui voit sa zone d'action traditionnelle brutalement étendue à la riche région qu'est la Campanie[70],[71]. À partir de 264 av. L’empereur d’Orient Valens, frère de Valentinien Ier, doit gérer les difficultés engendrées par la présence au-delà du Danube des Goths. On naît esclave, homme libre ou citoyen romain. De fait, ils interviennent dans la vie des provinces surtout pour juger un citoyen romain, juguler les troubles importants à l'ordre public, résoudre les difficultés financières des cités. J.-C., Rome est prise par les Gaulois et subit son premier sac. Leur rédaction est l'acte fondateur du droit romain, des institutions de la République romaine et du mos maiorum. À la mort de Jules César, Octave, son petit-neveu et fils adoptif, Marc Antoine, son lieutenant et le consul en exercice, et Lépide, maître de cavalerie du défunt dictateur, s'entendent pour se partager le pouvoir. Les hostilités prennent fin en 316 av. Il s'agit donc bien d'une tentative de christianisation d'un rite païen. La garde prétorienne chargé de veiller à la sécurité des empereurs joue un rôle grandissant dans les complots et les assassinats qui jalonnent la période impériale. Christianisme : Une religion abrahamique basée sur les enseignements de Jésus-Christ et de divers érudits qui ont écrit la. s. c., tracés en coul. Paris, A. Colin, 2001 (Cursus. Après les réformes de Camille[67], ils forment des légions d'environ 4 500 hommes, composées notamment des hastati, les jeunes citoyens (iuniores) bien entraînés en première ligne, des principes, eux aussi iuniores, mais plus expérimentés, en deuxième ligne, et des triarii, les seniores, qui forment la dernière ligne et la réserve. (Paris, Chez P. Dumenil, editeur, rue des Beaux-Arts, 10. Il faut donc aller chercher les recrues dans les provinces qui, quand elles sont très romanisées, rechignent elles aussi à partir à l'armée. L'armée absorbe une part toujours plus grande des ressources de l'État. Le IVe siècle av. C’est à cette époque que serait fondé le port d’Ostie et qu’est construit le premier pont sur le Tibre[16]. Le travail manuel et l'activité mercantile sont, pour les classes instruites, une source de mépris, une chose réservée aux classes inférieures et aux esclaves. Ils doivent toutefois s'acquitter d'un impôt supplémentaire : le tributum. Il tente de restaurer les anciennes religions en rouvrant les temples et en obtenant de nombreuses apostasies. Les empereurs de l'Antiquité tardive bénéficient aussi d'une construction idéologique qui a peu à peu assimilé les empereurs à des divinités vivantes et justifient ainsi leur pouvoir absolu. La période qui suit le vote des lois licinio-sextiennes voit l’émergence de tendances alarmantes, tel que le rapprochement continu des tribuns et des sénateurs. Deux Empires chrétiens. Il n'est donc pas étonnant que l'œuvre majeure de l'Antiquité tardive soit une œuvre religieuse. C'est dans ce cadre que s'opère le brillant renouveau du IVe siècle ainsi que l'établissement du christianisme comme religion d'État. Le premier roi étrusque de Rome, Tarquin l'Ancien, succède à Ancus Marcius. L'annone militaire a été progressivement mise en place à partir de la dynastie des Sévères. Les autres changements se sont probablement produits plus progressivement que la tradition ne le suggère. Cette multiplication des circonscriptions administratives et des échelons administratifs est perçue comme étant plus efficace pour lutter contre les maux de l'Empire. En 488, Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths, envahit l'Italie, alors aux mains d'Odoacre, à la demande de l'empereur d'Orient Zénon[197] qui se considère comme le seul maître de l'Empire. Pour Constantin comme pour Dioclétien, l'autorité impériale est de nature divine[154]. J.-C., de porter la guerre en territoire samnite, initiative qui se termine par la capture humiliante de deux légions par le samnite Caius Pontius à la bataille des Fourches Caudines. L'armée romaine comprend à peu près 150 000 légionnaires de citoyenneté romaine et engagés pour 20 ans. Auguste annexe l'Illyrie et tente vainement de conquérir la Germanie. Achat immédiat +3,50 EUR (livraison) CARTE MAP ANCIENNE EMPIRE ROMAIN 1861 ORIGINAL. Mais l'Occident d'Honorius est affaibli par des années de guerres civiles et contre les barbares. L’ordre sénatorial oriental est recruté parmi les notables des cités provinciales grecques[171]. Le monde byzantin remplace définitivement le monde romain oriental. Il peine à contrôler son empire, et ne maintient son pouvoir que sur la capitale et ses alentours et sur une petite partie du Péloponnèse. En 402, alors que les Ostrogoths envahissent les provinces danubiennes, les Wisigoths pénètrent en Italie. Quelques mois après son arrivée au pouvoir, Dioclétien comprend qu'il ne peut diriger seul l'Empire et confie à Maximien le soin de s'occuper de l'Occident en tant que César puis d'Auguste. Cependant, les Barbares soumis par la force ainsi que les basses couches de la population égyptienne ne reçoivent pas la citoyenneté[141]. L’empire byzantin chrétien, de langue grecque, avait sa capitale à Constantinople, établie par l’empereur Constantin le Grand. J.-C., une horde gauloise, menée par Brennus, écrase l'armée romaine. Celles-ci cherchent à trouver refuge dans l'Empire romain en espérant y trouver de nouvelles terres et un riche butin[145]. Marc Aurèle et Lucius Verus succèdent à Antonin. De retour dans la cité, Octave inaugure une ère nouvelle qui ne se terminera qu'avec la chute de Rome au Ve siècle. Certaines fêtes traditionnelles romaines sont toujours fêtées à la fin du Ve siècle, comme la fête de Lupercales consacrée à la fécondité et aux amoureux. L’Empire byzantin se caractérise par sa longévité. Elle deviendra la norme pour les monnaies byzantines et européennes pendant plus de mille ans. L’église médiévale le considérait comme un parangon de vertu, tandis que les dirigeants laïques l’invoquaient comme un prototype, un point de référence, et le symbole de la légitimité et de l’identité impériales. Les historiens contemporains identifient plusieurs facteurs qui expliquent ces changements : le traumatisme des invasions gauloises et les difficultés qui suivirent avec ses voisins, semblent avoir persuadé les Romains de ne plus accepter de menaces et d'entamer une expansion que l'on peut parfois qualifier d'« impérialisme défensif ». À des sommes légalement définies et exigées, ils peuvent ajouter volontairement un don de leur part. Les règnes de Trajan et de son successeur Hadrien correspondent à l'apogée de l'Empire romain. En proie à l'instabilité interne et aux attaques de peuples issus de Germanie pour la plupart, la partie occidentale de l'Empire (comprenant l'Hispanie, la Gaule, la Bretagne, l'Afrique du Nord et l'Italie) se scinde en royaumes indépendants à la fin du Ve siècle. La fonction de grand pontife procure aux empereurs un caractère sacré. J.-C., Rome assiège Véies[42]. J.-C. En 194 av. Peu à peu, ils sont assimilés à des dieux vivants dans tout l'Empire. En 312, Constantin choisit le christianisme parce qu'il lui donne une légitimité nouvelle et au-dessus de toutes les autres[155]. Rome, à l’origine modeste cité d’Italie, finit par dominer l’ensemble de la Méditerranée. On y trouve tous les monuments typiques de la romanité. L'administration romaine subsiste donc. Gratien est assassiné en 383. Cependant, la citoyenneté romaine n'est que très peu étendue et les rancœurs et motifs de révolte s'accumulent contre le pouvoir central à Rome, aveugle. Durant toute cette période, la République romaine fait face à une multitude d'ennemis, et est sans cesse en guerre contre des peuples italiques, en ayant souvent recours à l'élection d'un dictateur pour faire face aux menaces extérieures, et est plusieurs fois proche de la catastrophe, comme lors du sac de Rome en 390 av. Seize empereurs se sont succédé, faits et défaits par le sort des armes. Les gouverneurs sont nommés pour une durée de 4 à 6 ans. Dans le Nord-Est de l'Europe, les Germains orientaux qui vivent dans les régions de la mer Baltique entament une lente migration vers le Sud et le Sud-Est européen. Autour de cette période, il existe probablement des extensions vers le sud ainsi que le long de la rive gauche jusqu’à l’embouchure du Tibre[7]. L’Empire byzantin (l’Empire romain d’Orient) se distinguait de l’Empire romain d’Occident de plusieurs façons ; plus important encore, les Byzantins étaient chrétiens et parlaient le grec au lieu du latin. L’objectif de cette vidéo n’est pas de recenser toutes les modifications territoriales de l’Empire romain. Une énième conspiration a raison de lui et c'est Claude, son oncle, qui lui succède[121],[122]. Afin d’organiser la ville, ces familles patriciennes l’ont divisée en unités appelées curies, bien que, selon la légende, cette organisation soit imputée au premier roi, Romulus. XVIII ème - Empire Romain d'Orient Grande Carte par d'Anville 80x57 Editée 1764. En 287 av. Le site même de la ville, avec ses sept collines et un espace marécageux au bord du Tibre, dans la plaine du Latium, est propice aux échanges commerciaux. À partir de 440, les Huns menacent l'empire d'Orient. Cet empire puissant, bien structuré et agressif fait peser une pression constante sur les provinces d'Asie. J.-C. parvint à dominer l'ensemble du monde méditerranéen et de l'Europe de l'Ouest du Ier au Ve siècle par la conquête militaire et par l'assimilation des élites locales. Compétence. Pour mieux respecter la forme de démocratie directe utilisée par les clans confédérés, les deux comices sont organisées de façon à refléter au mieux les divisions tribales de la ville. Le sac de Rome n'est qu'un évènement mineur dans une guerre opposant les tyrans de Syracuse, Denys l'Ancien au début du IVe siècle av. En 455, Rome est pillée pendant quinze jours par les Vandales de Genséric. En 435, les Vandales obtiennent à leur tour le statut de fédérés en Afrique orientale[196]. La prise de la Grèce en 146 av. Les membres de chacune des trois tribus (Ramnes, Tities et Luceres) sont assignés à une curie précise, chaque groupe étant divisé en dix curies. Constantin a été le premier empereur à mettre fin aux persécutions chrétiennes et à légaliser le christianisme, ainsi que toutes les autres religions et cultes de l’Empire romain. Le consulat plébéien ouvre implicitement l'accès à la dictature et à la censure. Rome antique: l'Empire romain (27 avant J.-C.-476 après J.-C.) L'Empire d'Auguste à Trajan Cet article fait partie du dossier consacré à la Rome antique.. Pour avoir une vue d'ensemble sur la Rome antique, consultez en priorité les articles suivants du dossier en cliquant sur celui de votre choix : . Auguste (Octave), le premier empereur de Rome, se voit attribuer le pouvoir proconsulaire pour dix ans. La nobilitas ou les temples d'Orient possèdent de vastes domaines. J. Constantin poursuit avec succès ses campagnes contre les tribus des frontières romaines – les Francs, les Alamans, les Goths et les Sarmates – et va même jusqu’à réinstaller les territoires abandonnés par ses prédécesseurs pendant les troubles du siècle précédent. Celui-ci s'installe à Capoue[98]. Grâce à la réforme militaire et à ses victoires en Afrique et en Gaule, Marius domine la vie politique, associant les chefs du parti populaire à son pouvoir. Les Romains construisent partout dans l'Empire des villes au plan régulier appelé plan hippodamien. Empire romain d'orient: Campaign. Un empire byzantin millénaire (395-1453).- Activité 1 : « Comment se caractérise l'empire byzantin ? Rome en devenant maître de l'Italie et surtout des cités de la Grande-Grèce définitivement après la Deuxième Guerre punique, renforce son hellénisme. Empire romain27 av. Enfin les clercs ne dépendent pas des juridictions ordinaires et se trouvent ainsi placés au-dessus du droit commun. Le premier est connu pour être un empereur-philosophe stoïcien. Il réorganise le Sénat en l'ouvrant à des familles non romaines originaires des provinces. Par la Lex Publilia Voleronis, les plébéiens s’organisent par tribu[53],[54], se rendant politiquement indépendants des patriciens[55]. Empire de Trébizonde (1204 - 1461). Les honestiores des provinces d'Occident et les dirigeants des peuples barbares voisins, acquièrent eux aussi la nobilitas qui les incorpore aux couches les plus élevées. Des esclaves, des colons et des travailleurs des mines se joignent à eux pour ravager la Thrace. L'interpénétration des élites est si importante que l'on parle parfois d'« État romano-campanien »[72], toujours est-il qu'un mécanisme essentiel des conquêtes à venir s'est mis en place : Rome s'appuie sur les aristocraties locales, ou sur une partie de ces aristocrates, pour étendre son territoire, en échange elle offre à ces aristocraties la stabilité politique et l'insertion valorisante dans un ensemble plus vaste, l'accès à une échelle supérieure. Le philologue et comparatiste Georges Dumézil voit dans la succession des premiers rois un exemple des fonctions tripartites indo-européennes[26],[27] : Romulus le fondateur et le pieux Numa Pompilius exercent la fonction souveraine, à la fois organisatrice et sacerdotale, Tullus Hostilius la fonction guerrière, Ancus Marcius la fonction productrice. Au cours du IVème siècle, quatre grandes sections ont émergé de ces débuts constantiniens, et la pratique de la séparation de l’autorité civile et militaire a persisté jusqu’au VIIème siècle. L'Empire romain d'Occident équivaut à la partie occidentale de l'Empire romain, à partir de sa division par Dioclétien en 285.Sa capitale fut Milan jusqu'en 402, puis Ravenne.. L'Empire romain d'Occident exista de façon intermittente entre les III e et V e siècles, après la tétrarchie de Dioclétien et les réunifications opérées par Constantin I er et Julien. 391-392 Publisher: PERSÉE : Université de Lyon, CNRS & ENS de Lyon. C omplétez la FICHE 2 : l’empire byzantin . Comme Jules César, ils portent le titre de grand pontife qui fait d'eux les chefs de la religion romaine. Il adopte son successeur Trajan, un Romain d'Hispanie. Carte p 6-7 : la méditerranée au IX eme - Présentation du document - Est-ce qu’on voit encore l’Empire romain sur cette carte ? J.-C., Jules César fait la conquête de la Gaule indépendante, s'attirant ainsi prestige et richesse. La ville est située sur une position facilement défendable et son expansion rapide attire les populations de toute la région. C'est sous son règne que le dernier empereur romain d'Occident Romulus Augustule est destitué par Odoacre. J.-C., une alliance est signée avec la Ligue latine : le fœdus Cassianum. La question de savoir quand l’Empire romain a officiellement pris fin et s’est transformé en Empire byzantin fait l’objet d’un débat. On est citoyen romain par naissance, par décret ou après 25 ans de service militaire. Ils privent l'Italie d'un de ses greniers à blé, leur flotte contrôlant la Méditerranée occidentale. Il règne dans la légion une discipline rigoureuse. La conquête est plus difficile que prévu et n'est définitive qu'au terme d'une guerre dévastatrice entre 552 et 554. Dans les provinces sénatoriales, le gouverneur, un proconsul ou un propréteur, est nommé par le Sénat. Néanmoins, il ne leur est donné aucun pouvoir politique[23]. Il supprimait les peines pour la profession du christianisme, en vertu desquelles beaucoup avaient été martyrisés auparavant, et rendait les biens de l’Église confisqués. Comme par exemple un produit Empire Romain D Orient pas cher à acheter parmi les 24 références neuves ou d'occasion disponibles à … Il s'agit de l'œuvre La Cité de Dieu d'Augustin d'Hippone, achevée en 423. Hommes d'affaires et magistrats issus de la noblesse s'enrichissent en les pillant souvent de manière systématique[109]. Cependant son naturel inquiet, sa tendance à voir des complots partout, sa violence et son autoritarisme assombrissent la fin de son règne. Les grandes métropoles comme Carthage, Antioche refleurissent. Chacune des trois tribus est divisée en dix curies[18]. Des Germains envahissent la Gaule et écrasent à plusieurs reprises les armées romaines. Celui-ci est le dernier aristocrate à parvenir à l'Empire[150]. La loi des Douze Tables constitue le premier corpus de lois romaines écrites. Le culte impérial est aussi une manière d'habituer les habitants de l'Empire, si dissemblables par la culture et les croyances à respecter le pouvoir de Rome à travers un empereur divinisé. La trilogie méditerranéenne domine la production : blé, vigne (vin), olivier (huile). Ils sont rapidement battus. On l'appelle empire byzantin à partir du 16e siècle : l'historien allemand Hieronymus Wolf (1516-1580) a inventé cette expression pour son livre Corpus Byzantinæ Historiæ (1557). Ce recensement, qui a lieu tous les quinze ans, sert de base pour établir, un nouvel impôt, la capitation. En 554, les Byzantins font la conquête d'une partie de l'Espagne wisigothique jusqu'à Cordoue. L'Empire romain est immense et il devient très difficile de protéger toutes les frontières. L'empereur est à son tour assassiné par les partisans d'Ætius. Il peut nommer des légats extraordinaires dans les provinces sénatoriales. Il convoque un concile à Aquilée, en 381, dirigé par Ambroise. L'empereur vaincu se voit facilement contester le pouvoir par un autre général ambitieux. Entouré d'évêques, Constantin intervient dans les disputes doctrinales de l'Église. Un de ses objectifs est de rétablir la paix civile dans l'Empire. Celle-ci est liée à l’exportation de produits agricoles. Dans l’Énéide, long poème à la gloire de l'empereur Auguste, Virgile raconte les aventures du troyen Énée, fils de Vénus. Néanmoins, quand ils sont délivrés de leur dépendance, ils quittent la curie à laquelle appartient leur patron.