Plus de 70 % des pays ont instauré un moratoire sur les exécutions ou aboli la peine de mort.« Malgré cette décision, nous demandons au gouvernement sud-coréen de rester sur sa position abolitionniste et l'exhortons à abroger cette peine. 1:00. Gwangju (Corée du Sud) - La peine de mort a été requise lundi contre le commandant du ferry sud-coréen Sewol, dont le naufrage avait fait plus de 300 morts en avril dernier, en majorité des lycéens en voyage scolaire. L’Action Mondiale des Parlementaires (PGA), un réseau international sans but lucratif et non partisan de législateurs engagés, informe et mobilise les parlementaires dans toutes les régions du monde pour défendre les Droits de l'Homme et l'État de droit, la démocratie, la sécurité humaine, la non-discrimination et l'égalité des sexes. Le 10 octobre, Journée mondiale contre la peine de mort, la Coalition mondiale a participé à un rassemblement à Séoul visant à rapprocher les décideurs de l'abolition de la peine capitale. Un projet de loi abolissant la peine de mort a été présenté au Parlement en 2015, mais n'a pas été adopté. Bien que la Corée du Sud ait ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques en 1990, elle n'a pas encore ratifié le Deuxième Protocole facultatif sur l'abolition de la peine de mort (PIDCP-OP2). Tout recul sur ce terrain fait beaucoup de tort à la réputation de la Corée du Sud dans le monde. L’objectif de PGA est de contribuer à la création d’un ordre international basé sur le droit, pour un monde plus juste, sûr et démocratique. Un projet de loi abolissant la peine de mort a été présenté au Parlement en 2015, mais n’a pas été adopté. Le parquet a requis la peine capitale ce lundi contre Lee Joon-seok, le capitaine du Sewol, le ferry dont le naufrage a fait en avril dans le sud de la Corée … La Corée du Sud est abolitionniste de facto, ayant procédé à sa dernière exécution en 1997. La peine de mort a été requise lundi en Corée du Sud contre le capitaine du Sewol, le ferry dont le naufrage en avril a fait 304 morts ou disparus. Bien que la Corée du Sud ait ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques en 1990, elle n'a pas encore ratifié le Deuxième Protocole facultatif sur l'abolition de la peine de mort (PIDCP-OP2). Ce projet s’inscrit dans une réforme du système judiciaire plus respectueuse des droits de l’homme. La peine de mort est toujours prévue par la loi mais elle n'a plus été appliquée en Corée du Sud depuis 1997. Corée du Sud : le commandant du ferry Sewol risque la peine de mort La peine capitale a été requise lundi au procès du naufrage du ferry Sewol. Bâtiment Bertha von Suttner, Laan van Meerdervoort 70, 2517 AN, La Haye, Pays-Bas. Nassau 132, Suite 1419, New York, NY 10038, États-Unis. « J'exhorte le gouvernement de la Corée du Sud à montrer sa volonté de suivre la tendance internationale en faveur de l'abandon de la peine de mort, et à ne pas reprendre les exécutions. Bien qu’aucune condamnation à mort n’ait eu lieu en 2018, une personne a été condamnée à mort et 61 individus demeurent sur le couloir de la mort. 1946 Columbia Race Riot - Duration: 14:47. La Corée du Sud est abolitionniste de facto, ayant procédé à sa dernière exécution en 1997. La peine de mort a été requise contre le commandant du ferry Sewol, dont le naufrage avait fait plus de 300 morts. Corée du Sud : peine de mort requise pour le capitaine du Sewol - Duration: 1:00. euronews (en français) 3,842 views. Le ferry Sewol a fait naufrage le 16 avril en Corée du Sud. Thèmes sur lesquels nous travaillons - Corée du Sud Corée du Sud : le commandant du Sewol s’excuse et dit "mériter la peine de mort" LINFO.RE – créé le 9.10.2014 à 09h12 – mis à jour le 11.03.2016 à 14h17- Accompagner la Corée du Sud dans son cheminement vers l'abolition Article publié le 22/10/2008. Tout recul sur ce terrain fait beaucoup de tort à la réputation de la Corée du Sud dans le monde. La peine de mort a été requise, lundi 27 octobre, contre Lee Joon-seok, capitaine du ferry sud-coréen Sewol qui a sombré en avril, tuant plus de 300 personnes. L’objectif de PGA est de contribuer à la création d’un ordre international basé sur le droit, pour un monde plus juste, sûr et démocratique. Afghanistan, Algérie, Afrique du Sud, Arabie saoudite, Cambodge, Chine, En 2007, seuls 24 pays ont procédé à des exécutions, et l'on aura un chiffre très semblable pour 2008. Lee Joon-seok, 68 ans, fait partie des 15 membres d'équipage en procès pour avoir abandonné le ferry avant qu'il ne sombre tout en ayant ordonné aux passagers de rester cloîtrés dans leurs cabines. Le parquet a requis la peine capitale ce lundi contre Lee Joon-seok, le capitaine du Sewol, le ferry dont le naufrage a fait en avril dans le sud de la Corée 304 victimes, des adolescents pour la plupart. Bien qu’aucune condamnation à mort n’ait eu lieu en 2018, une personne a été condamnée à mort et 61 individus demeurent sur le couloir de la mort. La peine de mort a été requise lundi en Corée du Sud contre le capitaine du Sewol, le ferry dont le naufrage en avril a fait 304 morts ou disparus. « Malgré cette décision, nous demandons au gouvernement sud-coréen de rester sur sa position abolitionniste et l'exhortons à abroger cette peine. Corée du Sud: Les lois se rapportant à la peine de mort et leur application, y compris le nombre de personnes condamnées à mort et le nombre d'exécutions, les crimes passibles de mort, les méthodes d'exécution, les procédures d'appel et de pardon, l'accès aux avocats, la ratification des instruments internationaux et les développements récents. Un projet de loi abolissant la peine de mort a été présenté au Parlement en 2015, mais n'a pas été adopté. Peine de mort : Maintenue, Date de la dernière condamnation : 1998. Nassau 132, Suite 1419, New York, NY 10038, États-Unis. Dans le cadre de la cérémonie pour la paix au Soudan du Sud, le président Salva Kiir a accordé sa grâce à deux hommes qui avaient été condamnés à mort en février 2018 : James Gatdet Dak, ancien porte-parole de l'opposition sud-soudanaise accusé de trahison et William Endley, ressortissant sud-africain accusé de conspiration. Dans une note verbale à propos de la résolution 65/206 "Moratoire sur l'application de la peine de mort" adoptée le 21 décembre 2010, 53 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou l'abolition de cette dernière en violation des dispositions du droit international en vigueur". © 2020 Parliamentarians for Global Action | Website by Ethical Sector, Bulletin Trimestriel Campagne Pour L’abolition De La Peine De Mort, Mise A Jour - Campagne Sur Le Statut De Rome, Programme Droit International et Droits de l’Homme, Campagne pour l’abolition de la peine de mort (APM). À la fin de l’année, la Cour constitutionnelle s’est emparée à nouveau de la question de la peine de mort. Le dernier cas remonte à 1997 et la pendaison d’un homme âgé de 23 ans. Aucune exécution n’a eu lieu en Corée du Sud depuis 1998, mais 57 condamnés attendent dans les couloirs de la mort. L’ancien président sud-coréen Kim Dae-jung est mort mardi 18 août à l’âge de 85 ans. © 2020 Parliamentarians for Global Action | Website by Ethical Sector, Bulletin Trimestriel Campagne Pour L’abolition De La Peine De Mort, Mise A Jour - Campagne Sur Le Statut De Rome, Programme Droit International et Droits de l’Homme, Campagne pour l’abolition de la peine de mort (APM). D’ailleurs Amnesty International a déclaré en 2007 que la Corée du Sud avait « virtuellement » aboli la peine de mort, la dernière « mise à mort » remontant à plus de 10 ans. L’abolition de la peine de mort Fiche d’activités Activité 1 - Je découvre Classez les pays selon s’ils ont aboli la peine de mort / s’ils appliquent un moratoire contre la peine de mort / s’ils pratiquent la peine de mort. Cet homme, qui avait reçu le prix Nobel de la paix pour son action en faveur de la réconciliation avec la Corée du Nord, laisse en héritage son engagement en faveur des droits humains et de la démocratie. La peine de mort est toujours prévue par la loi, mais elle n'a plus été appliquée en Corée du Sud depuis 1997. Bâtiment Bertha von Suttner, Laan van Meerdervoort 70, 2517 AN, La Haye, Pays-Bas. L’article 92-6 du Code pénal militaire, dont les Nations unies et certains États membres avaient recommandé l’abrogation, était toujours en vigueur. Les exécutions sont de plus en plus rares. Un rapport diffusé par une ONG basée en Corée du Sud dénonce des exécutions publiques sommaires, et de masse, commises par le régime de Pyongyang, généralement pour punir des délits mineurs. Bien qu’aucune condamnation à mort n’ait eu lieu en 2017, 51 individus demeurent sur le couloir de la mort. L’Action Mondiale des Parlementaires (PGA), un réseau international sans but lucratif et non partisan de législateurs engagés, informe et mobilise les parlementaires dans toutes les régions du monde pour défendre les Droits de l'Homme et l'État de droit, la démocratie, la sécurité humaine, la non-discrimination et l'égalité des sexes. Aux Etats-Unis, deux condamnés à la peine de mort ont été innocentés en 2019 après plus de 40 ans derrière les barreaux, ce qui porte à 166 le nombre total de détenus dans les couloirs de la mort dont l’innocence a finalement été reconnue par la justice, selon le rapport annuel du DPIC 4 / La peine de mort en Corée du Nord: dans les rouages d’un Etat totalitaire - FIDH Sommaire exécutif La République populaire démocratique de Corée (ou Corée du Nord) fait partie des 58 pays à travers le monde où la peine de mort reste en vigueur, et l’un des 21 … Campagne pour l’abolition de la peine de mort (APM) Plus de 70 % des pays ont instauré un moratoire sur les exécutions ou aboli la peine de mort. Bien que la Corée du Sud ait ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques en 1990, elle n’a pas encore ratifié le Deuxième Protocole facultatif sur l’abolition de la peine de mort … En juin, la Corée du Nord affirmait imposer la peine de mort à l'ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-Hye et à l'ancien patron du renseignement Lee Byung-Ho, assurant avoir déjoué un complot ourdi par les services de renseignement américain et sud-coréen pour assassiner le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un. En 2016, au moins 23 États ont procédé à des exécutions tandis que 5… Si la Corée du sud abolissait la peine de mort, elle rejoindrait la majorité des nations de la planète et contribuerait de manière importante à renforcer la tendance mondiale contre les exécutions. Les cas de la France et de l’Allemagne, qui ont aboli la peine de mort, seront étudiés. En Corée du Sud, la peine capitale est prévue pour 103 délits, dont 19 mentionnés dans la Constitution - parmi lesquels l’homicide et l’espionnage - et 84 mentionnés, pour la plupart, dans la Loi sur la Sûreté nationale (un ensemble de sanctions punissant la moindre expression de sympathie pour la Corée du Nord). La peine de mort est inscrite dans la législation du pays ou territoire, mais les autorités n’ont procédé à aucune exécution depuis au moins 10 ans. 104 pays l'ont supprimée pour tous les crimes, 9 seulement pour les crimes de droit commun et 28 n'y ont pas eu recours depuis au moins dix ans et semblent avoir pour pratique officielle ou officieuse de s'abstenir de procéder à une exécution, même si elle reste en vigueur. La Corée du Sud est abolitionniste de facto, ayant procédé à sa dernière exécution en 1997. L'application de la peine de mort dans le monde est présente sur tous les continents, mais depuis plusieurs décennies nombre de pays ont aboli la peine capitale.